Quel arôme a votre parfum ?

On a tous des sensibilités différentes aux odeurs. Celle des crêpes est peut-être votre préférée, ou un gâteau dans le four, le feu de bois ou la lavande.
Dieu aussi est sensible aux odeurs ! Savez-vous celle qui lui plaît par-dessus tout ?

En Gen 8.21 il est dit :
Le Seigneur respira l’odeur apaisante de ce sacrifice et il se dit : « Désormais je renonce à maudire le sol à cause des êtres humains. C’est vrai, dès leur jeunesse ils n’ont au cœur que de mauvais penchants. Mais je renonce désormais à détruire tout ce qui vit comme je viens de le faire.

Dieu a réagi à l’odeur agréable du sacrifice que Noé lui offrait. Dans le monde ancien des hébreux, quand on offrait un sacrifice, l’odeur qui montait vers Dieu comptait… On parle ici de Noé, mais c’était vrai dès le commencement avec Caïn et Abel.

Et plus loin, le Nouveau Testament nous invite à encore à offrir nos vies comme des parfums qui plaisent à Dieu.

2 Cor 2.14-15

Eph 5.2

Qui a un doute sur l’importance de l’odeur que l’on dégage ? Dieu aime les bonnes odeurs…

Comment pouvons-nous alors cultiver cette odeur dont la Bible nous parle ?
Nous sommes invités à créer cette ambiance qui dégage l’arôme de l’Amour.
Il est possible de le décliner comme cela :

A Affection
R Respect
O Ordre
M aMusement
E Encouragement

 

L’Affection

Nos enfants doivent savoir qu’ils sont acceptés et aimés.

Si vous ne connaissez pas les livres de Gary Chapmann sur les langages de l’amour, ce sont d’excellents outils pour aimer nos enfants selon leur besoin.

Jn 13.35

Par le toucher, par les mots, les encouragements, les temps de qualités, les petites attentions, même les cadeaux, nous pouvons distribuer l’amour tel un trésor. Chacun a une sensibilité propre et il est important de découvrir quels sont les langages d’amour de nos enfants !

 

Le Respect

Honorer l’autre, afin qu’il ressente sa valeur au lieu de l’humiliation

“Un enfant à qui on permet de manquer de respect envers ses parents, n’aura aucun respect pour personne.” Billy Graham

Eph 6.1-3

Il existe deux sortes de respects :

  • Le Respect institué : Envers ceux qui détiennent l’autorité (parents, pasteur, police, président etc…)
  • Le Respect gagné : Que l’on attribue à quelqu’un en fonction de ce qu’il a fait ou vécu.

 

L’Ordre

Structurer son foyer pour qu’il devienne un refuge de calme au lieu du chaos

Le cadre est un élément sécurisant, et encore plus quand il ne change pas ! Ainsi les enfants savent ce qui est permis ou non.

Prov 7.1-3

Instituer des Règles : ce qu’on doit faire ou ne pas faire

  • les mêmes pour tous ! (exemple : tableau des règles de la maison)
  • Faites une liste courte (pas de téléphone à table, ni de doudou …)
  • Insister sur ce qui est prioritaire (traiter les autres avec respect, nettoyer après avoir dérangé etc…)

Instituer des Rôles : à chacun sa place
Chaque membre de la famille a sa place. Les enfants sont libres de s’exprimer personnellement, mais ils doivent quand même suivre ce que les parents ont décidé. (exemple : tableau des services à la maison)

 

L’aMusement

La maison devrait être un lieu où on s’amuse et où on rit.

Une saine dose de joie à la maison est un bon médicament.

Jer 31.13

Détendez-vous! Amusez-vous! Peu importe ce que la famille fait ensemble, on peut le pimenter en s’amusant. La joie et le rire uniront une famille. Ne vous prenez pas vous-mêmes trop au sérieux.
Sortez les jeux de société, inventez vos règles au Uno, faites des jeux de mimes, etc.`

 

L’Encouragement

Un enfant qui est encouragé à la maison deviendra un adulte prêt à affronter le monde!

2 Cor 13.11

Déclarez avec enthousiasme la valeur de votre enfant et la place qu’il a dans votre cœur.
Soyez enthousiaste plutôt qu’apathique lorsqu’il s’agit des choses dans lesquelles ils s’investissent.
Soyez impliqués dans ce qu’ils accomplissent et dans ce qui les intéresse. (ex : le dessin de la maternelle, ne vous précipitez pas pour le jeter…. affichez-le sur le frigo !)

 

 

Revenir aux 4 principes :