La compassion

Dans notre société terriblement individualiste, la compassion n’est pas la première chose qu’on apprend… On le voit autour de nous, on le voit aussi dans nos familles. Chez nous en tous cas, c’est quelque chose que nous avons besoin de travailler, nous avons besoin de l’aide de Dieu pour cela.
Et de quelques Plics !!! 🙂

Le bon samaritain

Matériel: une boîte de pansements
Encouragez vos enfants à montrer de la compassion envers les autres cette semaine, avec une petite récompense “bon samaritain” (un petit pansement!) à chaque fois que vous verrez de la compassion.
Mais avant discutez ensemble :
  • Qu’est-ce qu’un bon samaritain ? (le nom samaritain vient d’une histoire que Jésus a racontée – un homme de Samarie – qui a aidé un homme qu’on avait agressé, volé et blessé)
  • Qu’a fait le bon samaritain pour l’homme ? (Il s’est soucié de lui, s’est arrêté et a pansé ses blessures, l’a pris avec lui, l’a confié à quelqu’un et a donné de l’argent à cette personne pour qu’elle prenne bien soin de lui, etc.)
  • C’est quoi, la compassion ? (c’est se rendre compte que quelqu’un souffre avec un désir de l’aider, ressentir la peine de quelqu’un et faire quelque chose pour le soulager...)
Le bon samaritain a montré de la compassion envers l’homme blessé. D’abord il a remarqué que l’homme était blessé et désespérément dans le besoin. Ensuite, il a fait quelque chose pour ça.

La première partie de la compassion est de voir quand les autres ont mal ou ont besoin de quelque chose. Ensuite, la deuxième partie, c’est de vouloir faire tout ce qu’on peut pour aider.

Réfléchissez aux moyens de montrer de la compassion. (une bonne façon de commencer la discussion est de demander ce qu’ils aimeraient que quelqu’un fasse pour eux quand ils sont______ (seuls, tristes, trop occupés, effrayés, fatigués,déçus, blessés, quand ils ont faim etc.)

Montrer de la compassion peut être aussi simple que de sourire à quelqu’un. Il y a plein de façons différentes, (petites ou grandes choses) de montrer de la compassion, et toutes auront un sens pour celui qui en a besoin.

A chaque fois que vous verrez quelqu’un de la famille montrer de la compassion, parlez-en et donnez-leur un pansement “bon samaritain”.

***Si vos enfants sont plus âgés (pour qui un petit pansement ne serait pas trop à adapté), encouragez-les et faites-leur un compliment – cela encourage vraiment !

Qu’est-ce que je peux faire ?

Matériel : du papier, des feutres, des autocollants.

Fabriquez une carte pour quelqu’un qui est malade. Selon le cas, vous pouvez aussi faire un petit cadeau ou un repas (les enfants se souviennent plus de ce qu’on fait que de ce qu’on dit).

Discutez :

  • Comment vous sentez-vous quand vous êtes malade?
  • Qu’est-ce qui vous fait du bien à ce moment-là?
  • Comment montrer de la compassion envers ceux qui sont malades ? (faire une carte, dire de gentils mots, leur offrir quelque chose à boire ou à manger, les laisser choisir le programme à la télé, leur lire un livre…)

Vous pouvez avoir un impact

Vous pourriez envisager, en famille, de parrainer un enfant. 🙂

Compassion international propose cela.
Jetez un coup d’œil au site : Compassion international – France

(Compassion International est une organisation chrétienne pour le développement de l’enfant. Il propose de parrainer des enfants en Afrique, en Asie, en Amérique du Sud, en Amérique centrale et aux Caraïbes. Actuellement, plus d’ 1 200 000 d’enfants sont pris en charge par Compassion International (enfants parrainés ou attendant un parrain).)