Mais pourquoi ?

Extrait du livre édité par BLF Europe “Une famille qui s’aime” de Gary Chapman, auteur entre autres des fameux langages de l’amour…

“J’entends déjà certains parents me reprocher : “Ça suffit, j’arrête, j’en ai assez. Mes parents n’ont pas fait de longues études. Ils se sont contentés de nous aimer, et nous nous en sommes bien sortis. Pourquoi faire tout un plat sur la nécessité de bien enseigner nos enfants ? Ne compliquons-nous pas trop la tâche des parents ?”

J’avoue éprouver de la sympathie pour de telles pensées. Mais il existe de très bonnes raisons qui incitent les parents d’aujourd’hui à être plus performants dans leur pédagogie. Autrefois, dans nos pays, la culture était plus homogène; elle l’est encore dans les civilisations primitives, moins érudites. L’ensemble de la population adoptait plus ou moins le même style de vie. Tout le monde avait la même définition du bien et du mal. Les parents, l’école, l’église et le voisinage partageaient la même notion de ce qu’était un bon comportement de l’enfant. Chacune de ces structures épaulait les autres. Si les parents aimaient leurs enfants, pourvoyaient à leurs besoins matériels et physiques, et s’acquittaient de leurs responsabilités naturelles à leur égard, les enfants évoluaient généralement bien et s’en sortaient plutôt bien. L’autorité parentale jouait alors un grand rôle; les enfants apprenaient à respecter leurs parents et les autres adultes. Comme l’enfant recevait à peu près le même enseignement de tous côtés, il ne lui était pas difficile de le comprendre et de s’en accommoder.

Le monde d’aujourd’hui est radicalement différent. Il n’existe plus un système de pensée et un style de vie sur lequel toutes les sociétés soient d’accord. Les messages qui sollicitent l’attention de l’enfant sont souvent contradictoires. Le style de vie du voisin de palier, ou même des familles de l’église, peut être très différent de celui de sa propre famille. L’enfant peut donc être plongé dans une grande confusion; c’est pourquoi les directives parentales sont plus indispensables qu’autrefois.

Ce qui est vrai dans toutes les sociétés, c’est que la responsabilité de l’enseignement et de l’apprentissage des enfants incombe principalement aux parents. Même si, dans la culture occidentale contemporaine, l’école joue un rôle majeur, je suis d’avis que les parents ne doivent pas abdiquer de leur responsabilité d’enseignants. Qui interprétera les messages que l’enfant capte à l’école, à la télévision, sur Internet, à l’église, dans le voisinage ? Je crois que c’est la responsabilité des parents. Pour ceux qui ont été élevés dans la tradition judéo-chrétienne et qui croient que le décalogue reste le fondement de la morale pour la société, le rôle de parent revêt une importance accrue dans la société pluraliste moderne. Il est donc inévitable que dans le domaine pédagogique, on exige davantage des parents qu’autrefois. Nous ne pouvons plus nous contenter de faire ce qui vient naturellement. L’enfant moderne est trop exposé à des styles de vie dangereux et destructeurs.

Si nous aimons véritablement nos enfants, nous sommes contraints de les enseigner et de les former conformément aux principes que nous croyons être vrais.

Extrait du chapitre 7, reproduit avec autorisation.

Petite graine d’encouragement…

Josué 1.7 : “Sois fort et très courageux. Efforce-toi d’obéir à toute la loi que mon serviteur Moïse t’a donnée. Ne t’éloigne jamais de cette loi. Alors tu réussiras dans tout ce que tu feras.”


Commentaire sur ce livre :

L’auteur décrit avec habileté la famille de vos rêves. « La famille reste la première valeur des Français. Alors, pourquoi tous ces foyers piégés par leurs dysfonctionnements, entraînés parfois jusqu’au point de rupture ? Au fond, à quoi ressemble une famille saine ? Conseiller expérimenté, Gary Chapman explique les 5 caractéristiques d’une famille qui vit dans l’amour. Il accompagne ses conseils de nombreuses anecdotes et suggestions pratiques pour les appliquer. Ce livre vous encourage et vous soutient dans votre volonté de construire une famille qui rayonne et qui dure ».

Pour vous procurer ce livre vous pouvez cliquer ICI