Ah… écouter…

La petite graine du jour : “Mes frères et mes sœurs très aimés, vous devez savoir ceci : chacun doit être rapide pour écouter, mais lent pour parler, lent pour se mettre en colère.” Jacques 1.19.

Est-ce que chez vous aussi “écouter” est un mot, comment dirait-on… sensible ?

Difficile pour les enfants d’écouter les parents, difficile de s’écouter entre conjoints, difficile aussi pour les parents de prendre le temps d’écouter nos enfants…

Je viens de lire un article sur le sujet, sur le site biblicalparenting.org, et j’ai pensé intéressant de le partager avec vous !

L’écoute est une qualité très importante dont nos enfants auront besoin en tant qu’adultes. Écouter n’est pas facile. C’est beaucoup plus facile de parler. Les enfants interrompent, hurlent, parlent en même temps que les autres avec un résultat souvent pas vraiment positif… Leur apprendre comment écouter peut être un moyen de leur apprendre à être moins égoïste.

Une maman raconte comment elle apprend à ses enfants à écouter. Elle utilise cette méthode quand ses garçons se disputent au sujet d’un jouet par exemple. Elle les fait asseoir autour de la table et place le jouet sur la table. Elle leur dit : “Vous pourrez jouer avec ce jouet lorsque vous vous serez mis d’accord sur une solution pour jouer tous les deux avec, sans vous disputer.” Elle les encourage chacun à donner une idée et à écouter l’idée de l’autre.

Ils apprennent ainsi à travailler ensemble, trouver un compromis, et à partager… Elle les laisse régler cela de leur côté. Parfois cela ne se passe pas bien alors elle reste près d’eux pour les aider à trouver une solution. Elle les conseille lorsqu’ils en ont besoin. Ils doivent toujours venir la voir pour lui donner la solution avant d’aller retourner jouer, et  cela donne une occasion à la maman de les encourager car ils ont été coopératifs et qu’ils n’ont pas été égoïstes.

Cela peut être très drôle de voir un enfant de cinq ans essayer de convaincre un enfant de deux ans, ou d’aider deux enfants de huit ans à trouver une solution. Le conflit s’est transformé en coopération par l’écoute.

On peut aussi plaisanter en disant que ce n’est pas pour rien que Dieu nous a donné deux oreilles et une seule bouche : c’est plus important d’écouter que de parler ! 😆 (mince ce petit emoticone n’a pas d’oreilles ça tombe mal…)